Les adresses pour trouver un centre d'acortement

Un petit témoignage pour « dédramatiser »

Un petit témoignage pour « dédramatiser », ne soyez pas terrifiés!
Enceinte de 5 semaines j’avais opté pour l’ivg médicamenteuse qui, pour ma part, n’a pas fonctionné (je vous rassure c’est moins de 5% des cas et j’ai plus de 40 ans), j’ai du passer par l’aspiration.
J’ai beaucoup consulté internet pour voir des avis, qui, soit dit en passant étaient dans la grande majorité des cas des témoignages « atroces » du coup je m’attendais au pire et NON, ce n’est pas du tout atroce.
Je pense surtout que le traumatisme psychique peut effectivement être la chose difficile mais dans mon cas, j’ai CHOISI de ne pas mener à terme cette grossesse; des femmes se sont battues pour avoir ce droit et nous ne sommes ni des « salopes », ni des monstres ni des « meurtrières »; m*** aux médias, m*** à internet qui cherche à vous faire culpabiliser; vous n’avez pas mis un enfant de 6 mois dans un congélateur ^^; , nous sommes + de 200 000 femmes par an en France et…… 50 MILLIONS par an dans le MONDE et ce depuis des dizaines (voir depuis la nuit des temps en fait) d’années à devoir passer par là, donc NON vous n’êtes pas seules =) Et la grande majorité des femmes que je connais a déjà du passer par là (sauf qu’on n’en parle pas)
Au niveau du déroulement de la journée;
je suis rentrée à 13h à jeun depuis 7h le matin, mon homme a pu rester dans la chambre tout du long donc déjà grand soulagement.
Dès mon arrivée on m’a donné 2 dolipranes à faire fondre sous la langue, un petit bonnet pour les cheveux et une blouse d’hôpital qui couvrait bien mes fesses =)
A 13h30 une autre infirmière m’a donné 2 cytotec et 2 cachets (en cherchant sur le net pour éviter les infections vaginales) à avaler.
A 14h le brancardier m’a emmené avec une autre jeune fille qui m’a vraiment fait mal au cœur car elle était terrifié, elle nous a dit avoir passé ses soirées sur internet et elle était persuadé d’être un monstre, qu’elle tuait un « bébé » (ce n’est pas un « bébé » mais des cellules, OUI des cellules, il n’y a pas de cerveau, pas de colonne vertébrale et pas de bras, jambes etc, n’imaginez pas que c’est un mini-bébé, c’est une boule blanche ronde qui n’est pas un fœtus. Si le corps médical peut faire des IVG jusqu’à 3 mois et est contre l’euthanasie ce n’est pas pour rien; personne ne tue personne, et si cet œuf était un « bébé » cela ne serait pas autorisé ou accepté.
Du coup on s’est tous mis à l’encourager, l’équipe médicale a même réussi à la détendre et à la faire rire et elle a eu l’air beaucoup plus sereine.
A ce moment on m’a posé la perfusion sur la main (alors là vraiment ça ne fait pas mal, 10 fois moins mal qu’un piercing)
on m’a emmené en salle d’intervention, vous avez toujours votre petite blouse, on vous pose un truc au bout du doigt et le truc pour mesurer votre tension sur l’autre bras, et paf dodo (je n’ai même pas eu à compter rien) Je précise aussi que vous êtes endormi allongé et couverte sur la table, pas en position gynéco.
Je me suis réveillé 15/20 mn après (je précise que je n’avais jamais été anesthésié) avec une patate olympique mais alors la super forme, ils m’ont remonté dans la chambre au bout d’ 1/4 d’heure, absolument aucune douleur, 3 petites taches de sang (c’est normal on saigne très peu après)
Petit yaourt vanille et une madeleine, je suis passé revoir le gynéco pour une écho de contrôle (tout est bien parti), j’ai encore une écho de contrôle dans 10 jours. Je suis sorti à 17h30.
Alors s’il vous plait les filles, ne culpabilisez pas; ça ne vous empêche pas d’être des femmes fantastiques et de faire des enfants plus tard qui seront choisis et aimés dans des supers conditions plutôt qu’un enfant malheureux (et vous aussi)
Le souci viendrait plus du net (pour ne citer que cette source) où tout est fait pour vous faire culpabiliser, alors marre de culpabiliser les femmes, notre poids, notre âge et notre »utérus », c’est NOTRE corps ne l’oubliez pas!

Lily

5 commentaires:

  1. Bonjour Madame,

    Dans le cadre de mes études de Master en santé publique au sein de la faculté de médecine de l’Université Paris Diderot, je dois réaliser une étude qualitative sur les comportements sexuels à risques. J’ai choisi de m’orienter sur les comportements à risques ayant entraîné une grossesse non désirée.
    Pour réaliser cette recherche je dois entrer en contact avec des femmes ayant eu recours à une IVG, et qui accepteraient de me rencontrer pour un petit échange. Il s’agit de faire un entretien dont le but est de déconstruire et de comprendre les facteurs qui ont pu aboutir à des rapports non protégés.
    J’aimerai pouvoir vous rencontrer pour pouvoir réaliser mon étude de terrain. L’entretien sera anonyme et basé sur le volontariat.

    En vous remerciant.

  2. Bonjour,
    je travaille pour l’émission « la maison des maternelles » (france 5) et nous préparons une émission sur l’IVG. Nous recherchons des femmes qui souhaiteraient témoigner de leur expérience. Seriez-vous partante? N’hésitez pas à me joindre 01 53 98 82 26 / csuquet@2p2l.com
    Je vous remercie infiniment.
    Clémentine Suquet

  3. Bonjour, merci beaucoup pour ton petit témoignage.
    Moi la première fois les « cellules » n’ont pas tenu il m’on alors aspiré. Mais la je souhaite avorté donc sa va faire la 2e fois que je pratique l’IVG chirurgicale.. J’aimerais savoir si on peu rester éveiller est pas se faire endormir je déteste ça.. Puis j’ai 18 ans j’aimerais savoir je n’ai pas de sécurité social cmt faire ??

  4. Bonjour, je souhaite avorter, je me pose la question suivante est on obligé d’attendre plus de 7 semaines pour passer par la methode chirurgicale? Merci pour vos reponses je suis a 5 semaine am.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze + onze =