Les adresses pour trouver un centre d'acortement

Un petit témoignage pour « dédramatiser »

Un petit témoignage pour « dédramatiser », ne soyez pas terrifiés!
Enceinte de 5 semaines j’avais opté pour l’ivg médicamenteuse qui, pour ma part, n’a pas fonctionné (je vous rassure c’est moins de 5% des cas et j’ai plus de 40 ans), j’ai du passer par l’aspiration.
J’ai beaucoup consulté internet pour voir des avis, qui, soit dit en passant étaient dans la grande majorité des cas des témoignages « atroces » du coup je m’attendais au pire et NON, ce n’est pas du tout atroce.
Je pense surtout que le traumatisme psychique peut effectivement être la chose difficile mais dans mon cas, j’ai CHOISI de ne pas mener à terme cette grossesse; des femmes se sont battues pour avoir ce droit et nous ne sommes ni des « salopes », ni des monstres ni des « meurtrières »; m*** aux médias, m*** à internet qui cherche à vous faire culpabiliser; vous n’avez pas mis un enfant de 6 mois dans un congélateur ^^; , nous sommes + de 200 000 femmes par an en France et…… 50 MILLIONS par an dans le MONDE et ce depuis des dizaines (voir depuis la nuit des temps en fait) d’années à devoir passer par là, donc NON vous n’êtes pas seules =) Et la grande majorité des femmes que je connais a déjà du passer par là (sauf qu’on n’en parle pas)
Au niveau du déroulement de la journée;
je suis rentrée à 13h à jeun depuis 7h le matin, mon homme a pu rester dans la chambre tout du long donc déjà grand soulagement.
Dès mon arrivée on m’a donné 2 dolipranes à faire fondre sous la langue, un petit bonnet pour les cheveux et une blouse d’hôpital qui couvrait bien mes fesses =)
A 13h30 une autre infirmière m’a donné 2 cytotec et 2 cachets (en cherchant sur le net pour éviter les infections vaginales) à avaler.
A 14h le brancardier m’a emmené avec une autre jeune fille qui m’a vraiment fait mal au cœur car elle était terrifié, elle nous a dit avoir passé ses soirées sur internet et elle était persuadé d’être un monstre, qu’elle tuait un « bébé » (ce n’est pas un « bébé » mais des cellules, OUI des cellules, il n’y a pas de cerveau, pas de colonne vertébrale et pas de bras, jambes etc, n’imaginez pas que c’est un mini-bébé, c’est une boule blanche ronde qui n’est pas un fœtus. Si le corps médical peut faire des IVG jusqu’à 3 mois et est contre l’euthanasie ce n’est pas pour rien; personne ne tue personne, et si cet œuf était un « bébé » cela ne serait pas autorisé ou accepté.
Du coup on s’est tous mis à l’encourager, l’équipe médicale a même réussi à la détendre et à la faire rire et elle a eu l’air beaucoup plus sereine.
A ce moment on m’a posé la perfusion sur la main (alors là vraiment ça ne fait pas mal, 10 fois moins mal qu’un piercing)
on m’a emmené en salle d’intervention, vous avez toujours votre petite blouse, on vous pose un truc au bout du doigt et le truc pour mesurer votre tension sur l’autre bras, et paf dodo (je n’ai même pas eu à compter rien) Je précise aussi que vous êtes endormi allongé et couverte sur la table, pas en position gynéco.
Je me suis réveillé 15/20 mn après (je précise que je n’avais jamais été anesthésié) avec une patate olympique mais alors la super forme, ils m’ont remonté dans la chambre au bout d’ 1/4 d’heure, absolument aucune douleur, 3 petites taches de sang (c’est normal on saigne très peu après)
Petit yaourt vanille et une madeleine, je suis passé revoir le gynéco pour une écho de contrôle (tout est bien parti), j’ai encore une écho de contrôle dans 10 jours. Je suis sorti à 17h30.
Alors s’il vous plait les filles, ne culpabilisez pas; ça ne vous empêche pas d’être des femmes fantastiques et de faire des enfants plus tard qui seront choisis et aimés dans des supers conditions plutôt qu’un enfant malheureux (et vous aussi)
Le souci viendrait plus du net (pour ne citer que cette source) où tout est fait pour vous faire culpabiliser, alors marre de culpabiliser les femmes, notre poids, notre âge et notre »utérus », c’est NOTRE corps ne l’oubliez pas!

Lily

12 commentaires:

  1. Bonjour Madame,

    Dans le cadre de mes études de Master en santé publique au sein de la faculté de médecine de l’Université Paris Diderot, je dois réaliser une étude qualitative sur les comportements sexuels à risques. J’ai choisi de m’orienter sur les comportements à risques ayant entraîné une grossesse non désirée.
    Pour réaliser cette recherche je dois entrer en contact avec des femmes ayant eu recours à une IVG, et qui accepteraient de me rencontrer pour un petit échange. Il s’agit de faire un entretien dont le but est de déconstruire et de comprendre les facteurs qui ont pu aboutir à des rapports non protégés.
    J’aimerai pouvoir vous rencontrer pour pouvoir réaliser mon étude de terrain. L’entretien sera anonyme et basé sur le volontariat.

    En vous remerciant.

  2. Bonjour,
    je travaille pour l’émission « la maison des maternelles » (france 5) et nous préparons une émission sur l’IVG. Nous recherchons des femmes qui souhaiteraient témoigner de leur expérience. Seriez-vous partante? N’hésitez pas à me joindre 01 53 98 82 26 / csuquet@2p2l.com
    Je vous remercie infiniment.
    Clémentine Suquet

  3. Bonjour, merci beaucoup pour ton petit témoignage.
    Moi la première fois les « cellules » n’ont pas tenu il m’on alors aspiré. Mais la je souhaite avorté donc sa va faire la 2e fois que je pratique l’IVG chirurgicale.. J’aimerais savoir si on peu rester éveiller est pas se faire endormir je déteste ça.. Puis j’ai 18 ans j’aimerais savoir je n’ai pas de sécurité social cmt faire ??

  4. Bonjour, je souhaite avorter, je me pose la question suivante est on obligé d’attendre plus de 7 semaines pour passer par la methode chirurgicale? Merci pour vos reponses je suis a 5 semaine am.

  5. Bonjour a tous je souhaité témoigner qur mes ivg médicamenteuse qui ont boulver ma vie ancienne que ma personnalité

  6. Bonjour. C,est très rassurant et déculpabilisant cet incroyable témoignage. J’ai 40 ans et je culpabilisais énormément. Merci

  7. Merci pour ce témoignage « positif ». Je suis en ce moment même en plein IVG médicamenteux. Ça fait exactement une semaine que j’ai pris le comprimé… jai souffert et siagne et aujourdhui plus de saignement. Je suis oblige dattendre 10j pour lecho de controle… je ne sais pas si ca a marché…Je culpabilise à en crever… J’ai 29 ans, un super chéri depuis 3 ans, avec lequel on a prévu de se marier et d’avoir des enfants. Je rêvais d’être maman et j’étais impatiente qu’on soit enfin stable financièrement et prêt psychologiquement afin de devenir parents… j’avais constamment des retards dûs au stress. J’ai donc pensé que c’était normal jusqu’à ce que mes nausées deviennet trop violentes et fréquentes. Je fais un test et bam positif… Je n’expliquerai jamais cette sensation. J’ai d’abord été contente : ouf aucun de nous n’est stérile, je ne fais pas de ménopause précoce et je peux devenir maman et réaliser un de mes rêves…. et puis 30sec après la réalité ma rattrapé j’ai angoissé et pleuré toutes les larmes de mon corps… on ne peut pas avoir de bb tout de suite… J’ai du me rendre à l’évidence car malgré mon âge et ma relation stable on ne pouvait pas avoir d’enfant en ce moment. mon chéri a des problèmes de famille à régler et ça ralentissait notre vie de couple et projet de mariage. Ce qui me frustrait deja deouis quelques mois car moi j’étais prete… On a donc décidé de franchir le pas. Il m’a accompagné à mes rdv et à tjs été là pour moi. il était heureux de savoir que je porte son enfant (je ne comprends pas, moi je me sentais vraiment mal de devoir avorter…). C’est con à dire mais je l’aimais déjà ce « bebe ». C’est bizarre d’aimer quelque chose qui n’existe pas encore mais putain qu’est-ce que je l’aimais fort et ça m’a tuée de me dire que c’était fini, Qu’en fait si on avait réglé nos soucis et qu’on s’était posés quelques mois avant on aurait pu le garder… Mais ça me tuait encore plus de devoir vivre cette grossesse dans ces conditions et de ne pas donner au bb l’amour et le temps dont il a besoin… Je me demande constamment qu’est-ce que serait ma vie si je l’avais gardé. .. Ça va très mal psychologiquement. J’ai même pensé à lui donner un prénom et lui écrire une lettre que j’enterrerai qqpart histoire de faire mon « deuil ». Je pense que toute ma vie j’y penserai… mon homme est totalement contre ol pense que ca me fera encore plsu de mal. Que ca le ferait vivre alors qua la base ce ne sont que des cellule pour le moment et que je dois men detache plutot que de faire qqchise en sa mémoire… en plus l’amie qui m’a aidée était enceinte et presque à son terme… toutes mes Copines ont eu des enfants récemment ou sont enceintes donc je vous dis pas comment c’est dur de voir ça autour de moi et de me dire que moi je suis en train de gâcher cette chance que j’ai d’être maman… jessaye doublier mais tout aurour de moi me le rappelle… mon chéri est là et me dit qu’on aura très vite un beau bébé et qu’il ne m’a jamais autant aimé qu’aujourd’hui. .. que c’était un déclic, un signe de dieu pour qu’on puisse accélérer les choses… Mais je ne sais pas, je ne fais que pleurer et me.demande si j’aurai la chance d’être maman une fois dans ma vie ou si c’était ma seule chance et que je n’ai pas su la saisir…

  8. Merci beaucoup pour ce temoignagne .j ai eu recours a une ivg il y a peu et des fois je culpabilisais un peu .mais contrairement a toi j ai eu grave super mal .bonne continuite .et oui on n est pas des meurtrieres

  9. bonjour, moi aussi j’ai été arnaqué de plus de 878.000 €, je l’ai rencontré sur Meetic un site de rencontres, il est parti soi-disant en Côte-d’Ivoire à Abidjan pour travailler (photographe), il vit dans un hôtel, et bien sûr il s’est fait agressé en sortant de cet hôtel, plus d’argent, plus de papiers, plus cartes bancaires, donc je l’ai envoyé plus de 10.000 euros plusieurs fois pour qu’il puisse rentrer en France, mais il avait toujours une bonne excuse pour ne pas rentrer, et il prend plusieurs personnalités (noms, villes), il est toujours sur Meetic, maintenant je sais le reconnaitre et je ferais attention maintenant,J’ai senti l’arnaque et je lui ai dit que c’est de l’arnaque. Il m’a appelé jusqu’à 10 fois la même nuit pour pleurer au téléphone me disant qu’il était amoureux de moi et qu’il ne pouvait pas croire que je le traitais ainsi, lui qui croyait en Dieu, comment pouvais-je le traiter d’escroc sans scrupules. Les appels continuaient jour et nuit, tantôt d’un soit disant médecin, Armel Leroy, une autre fois d’une personne de la banque, etc…C’est alors que j’ai téléphoné à Interpol de France Lyon pour faire une plainte, mais heureusement j’ai expliqué ce problème à Interpol de Lyon qui ma fait prendre contact avec un Inspecteur Général de police Interpol qui depuis l’Afrique qui coordonnait des actions avec l’interpol de la France Lyon et le regroupement du CEDEAO pour un remboursement immédiat. Et grâce à lui on ma remboursé la totalité de mes 878.000 € qu’on m’avait arnaquer y suivi des frais de dédommagements d’une somme de 50.000 € , J’ai bien eu de la chance car j’ai échappé belle à cette crise. À partir de cet instant, j’ai dès lors repris confiance en moi et ne cherche plus d’embrouilles sur les sites de rencontre parce qu’il n’y a pas de vérité en tout çà. Alors si vous avez été arnaqué sur la toile d’une : grosse somme d’argent, d’achats non conformes à la photo, de virement bancaire, de chantage sur le net, de faux maraboutage et faux compte,paypal, de fausses histoire d’amour pour soutirer de l’argent, de vente de voiture, de gay et lesbienne et de faux tirage a la loterie etc…..Si vous le contactez, il trouvera facilement vos escrocs grâce a un système GPS WALO WALO et une fois qu’ils seront arrêtés une grâce a leur systeme WALO WALO car j’ai suivi vraiment leurs instructions et ça a marché pour moi .Je remercie beaucoup LE LIEUTENANT DE POLICE MR GEORGES MÜLLER sans lui, je serais sans doute à la rue, car j’avais épuisé toutes mes économies pour ses voleurs . Pour touts ceux ou celles qui ont été dans le même cas comme moi voici l’adresse émail du LIEUTENANT DE POLICE INTERPOL MR GEORGES MÜLLER.

    E mails : lieutenant.georges.muller@outlook.fr

    Sa stratégie est très bonne.

  10. Je dois avoir recours à une IVG chirurgicale la semaine prochaine. Je vie très mal cette situation mais je me sent soutenue. Mon copain qui ne veux pas d’enfants de suite du aussi à notre situation reste très présent malgrés ma tristesse. Aucun site internet ne me rassure j’ai très peur du pendant et de la suite, d’être infertile.. Car j’ai ce désir profond d’être maman un jour. J’ai peur de regretter malgrés que j’essaye déjà de relativiser pour rester forte. Je le fais aussi beaucoup pour ces 2petits jumeaux qui sont arrivés trop tôt.. malgrés tout je pense plus prendre cette décision pour le bien de 2enfants qui n’on rien demandés. Je pleur sans arrêt et je ne souhaite à aucune femme de vivre un avortement se n’est jamais facile et ceux pour toutes situations qu’elles soient voulue ou non.
    Votre message me fait beaucoup de bien à lire et il est important de se soutenir entre femmes encore plus dans ces moments là..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 − 6 =