Le 1er site officiel sur l’IVG enfin en ligne ! www.ivg.gouv.fr

 

Ecran-IVG.Gouv_.Fr_

La ministre des droits des femmes, Mme Najat Vallaud-Belkacem l’avait annoncé en début d’année : le premier site officiel sur l’IVG est aujourd’hui en ligne :  www.ivg.gouv.fr

Lancé à l’occasion de la journée de mobilisation internationale des associations pour le droit à un avortement légal et sûr (28 septembre), ce site manifeste l’attachement du Gouvernement à garantir le libre choix des femmes, à veiller au respect de leur droit essentiel à disposer de leur corps et au droit à l’interruption volontaire de grossesse.

Chaque année, environ 225 000 femmes, de tous les âges et tous les milieux, ont recours à l’IVG. Plus d’une femme sur 3 a recours à une IVG au cours de sa vie.

Le 13 septembre dernier, le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes avait
souligné dans son rapport remis à la ministre des droits des femmes la nécessité de mettre à disposition des femmes un site d’information dédié au droit à l’IVG.

Face à la prolifération sur le web d’informations souvent trompeuses et culpabilisantes pour les femmes, il était temps en effet d’apporter à toutes les femmes de manière simple, accessible et objective les informations dont elles ont besoin pour prendre leur décision lorsqu’elles font face à une grossesse non désirée.

Les associations  (Planning familial, Ancic, Cadac et REVHO) ont été associées à la réflexion autour de sa conception et de la stratégie pour optimiser son référencement, afin de permettre le meilleur accès à une information fiable sur l’IVG.

Ce site d’information public permet à chaque femme de disposer des informations utiles pour éclairer son choix et si elle l’estime utile de contacter les services constitués de professionnels formés pour bénéficier de renseignements sur les lieux accessibles pour une information ou un acte d’IVG, ou pour une écoute. Ce site est également un site de ressources dans lequel chacun pourra retrouver l’Histoire de ce droit pour lesquelles des femmes se sont battues et que notre pays a inscrit dans la loi, pour qu’il soit connu de toutes et tous et que les pouvoirs publics puissent en garantir à la fois la protection et l’effectivité.

Un commentaire

  1. C’est une excellente initiative après le scandale des « faux sites » de soutien. Merci à Naja Valaud Belkacem pour ce pas en avant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − douze =