Les adresses pour trouver un centre d'acortement

Je ne regrette pas ma décision

Rentrée en Seconde, dans un nouveau lycée, c’était un nouveau départ. Je suis tomber enceinte lorsque j’avais 16 ans. Je commençais a peine à avoir des rapports avec mon copain. Je ne prenais donc pas la pilule. Quelque mois seulement après ma première fois en attente de mes règles pour commencer ma pilule les jours passent et passent encore. Arrivée a 16 jours de retard mon copain à décider d’aller me prendre un test de grossesse. Je n’ai pas pu le faire le soir même, ce n’est qu’au lendemain a 6h avant d’aller prendre mon bus pour aller en cours que j’ai pris mon courage a deux mains et que j’ai fait ce test qui allait être décisif. Mon cœur battait a 100 à l’heure. J’avais peur. RESULTAT POSITIF. Une larme coula sur ma joue. Le « mal » etait fait. Heureusement que mon copain a été très présent. Je devais donc tous les matins me lever avec ses nausées et ses vomissements qui me rappelait que je portait la vie en moi. Et je devais bien évidemment cacher ma grossesse à l’école. Le premier rendez vous au planning familial fait je devais aller faire mon échographie de datation. Je me rappel encore de cette sensation bizarre, me retrouver coucher et voir mon bébé à l’écran alors que j’en était encore un moi même. J’étais enceinte de 9 semaines. A la suite de ca rendez vous à la clinique, assistante sociale ect.. La date de l’avortement approchait et j’angoissait à l’idée de perdre cet enfant. Je savait que c’était la meilleure solution possible. Il n’aurait pas eu d’avenir. Mais je m’en voulais terriblement de l’abandonner, j’avais l’impression d’être un monstre. Je regardait mon échographie plusieurs fois par jours et pleurait. Je me sentais terriblement seule face à ca. J’étais à la fois pressée et à la fois je l’aurais bien garder quelque jours de plus en moi. On m’a fait un IVG par aspiration à ma 11ème semaine de grossesse. Autant dire que j’étais juste niveau délai ! Le jour J était arriver. Nous étions le 9 octobre 2011. Il etait 14h et je savais que dans quelque heure j’allais redevenir une adolescente normale comme toute les autres. Je n’allais plus porter ce lourd secret en moi que je cachait à mes parents et à tout mon entourage. On m’a fait une anésthesie locale. Mais ca ne m’a pas empêcher de ressentir cette douleur affreuse pendant tout le temps de l’intervention. Cela me paraissait interminable. Je sentais que je perdait un bout de moi. La femme qui me soutenait à coté m’a proposer de prendre un masque pour que je puisse être légèrement dans les vappes et moins sentir la douleur. J’ai refusé comme pour me punir. Je devais souffrir pour punir mon inconscience. Ce bruit ‘aspirateur me dégoutait. Je voyais ce sang qui devait être celui de ce bébé que je ne connaitrait jamais, que j’ai abandonner. Je suis rester allonger un moment à regarder le plafond blanc. Il etait temps d’aller m’allonger dans la salle d’a coté. En me lavant, baisse de tension, j’ai failli faire un malaise. Allongée, seule, je regardait par la fenêtre, j’etais à la fois heureuse de pouvoir passer à autre chose. Du moins c’est ce que je croyait. Aujourd’hui cela fait bientôt 3 ans que j’ai avorté. C’est quelque chose de très douloureux dont je n’aime pas évoquer le sujet. Même si je sais que j’ai fait le bon choix je m’en veux d’avoir abandonner cet enfant. Et 3 ans après j’y pense constemment Je me demande ce qu’il serait devenue. Si ca aurait été une fille ou un garçon. J’ai malgré tout décider de me débarasser de la photo de l’échographie. Aujourd’hui j’ai 19 ans et je n’ai toujours pas fait le deuil de cette histoire. Elle fait partie de moi et m’a fait grandir d’un coup. Mais mon avortement m’a aussi détruite intérieurement, depuis je sens que je ne suis plus vraiment moi même. Je ne suis plus aussi heureuse qu’avant.. Mais je ne regrette pas ma décision. Merci d’avoir lu mon témoignage et courage à toutes les filles qui ont été dans ce cas ou qui le sont actuellement. N’hésitez pas à me laissez vos mails si vous avez besoin de parler ou autres.

Bibou6914

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre + six =