Témoignages et partage d'expériences

Aujourd’hui j’ai une fille, elle va très bien !

J’ai avorté à l’hôpital de Blois, en avril 2001, j’avais 19 ans ! Je passais mes partiels de deuxième année d’IUT. Pour moi il n’y avait aucune question à se poser, il fallait y aller. Il fallait le faire vite, je ne voulais pas rater mes examens. Je ne me suis jamais demandée si je devais le garder et ne me suis jamais reposée la question. Je savais qu’il n’y avait pas d’autres solutions. J’avais une vie à vivre, je n’avais rien à lui offrir, ni équilibre, ni situation.  J’ai eu recours à l’IVG médicamenteuse, j’avais peur. Pour le deuxième médicament, oui j’ai eu mal, mais beaucoup moins mal que si j’avais porté à terme cette grossesse non désirée. Je suis tombée à l’époque sur de bons médecins. Oui ça existe, ni culpabilisation, ni intrusion dans ma vie personnelle, intime de femme. Aujourd’hui j’ai une fille, elle a 11 mois, elle va bien, merci ! Nous sommes tous très heureux ! En tant que femme, je ne peux que « lutter » pour le droit à disposer de son corps,  à être libre et avoir le choix. Je sais que ce n’est pas toujours si simple, je sais que nous n’avons pas tous la même histoire, le même passé, famille, éducation. Mais je sais que nous avons des droits et que nous devons nous battre pour les maintenir !

Lisette

5 commentaires:

  1. Comment se fait-il qu’un site aussi militant soit financé par des fonds publics ? Je ne comprends pas cette logique de mort ! Elle m’effraie ! Où est l’ecologie ? Où est le respect du plus petit qui ne dépend que de notre protection… ou de notre egoisme (et celui des hommes en premier)… ? Où est l’écoute en profondeur d’une detresse ou d’une blessure ? Comment simplement affirmer « mon corps m’appartient » alors que justement le petit foetus n’est justement pas mon corps !! Comment ne pas voir les dérives à long terme d’une culture de mort… Dans Le monde aujourd’hui, on evoque les ravages de l’avortement en Chine qui font qu’un homme sur 5 ne pourras pas se marrier (sauf à prendre la femme de son voisin) car quelques 30 millions de filles ont été avorté. Ouvrez les yeux !

  2. bonjour breynaert,

    Vous savez si on a inventé l’ IVG c’est qu’il y a une raison.
    j’ai 25ans et déjà 2 enfants , 1 garçon de 4ans et demis et une fille de 15mois.
    actuellement je suis enceinte mais je dois pratiquer l’IVG.
    pourquoi?
    et bien tous simplement que j’ai des problêmes de santé.
    et oui j’ai des problêmes cardio-vesculaire et actuellement j’ai un hyperthyroidie. donc j’ai un traitement de 2ans.
    on m’a expliquer que si je voulais le garder je pouvais mourrir à l’accouchement ou bien avoir un enfant evec des malformations cardiaques ou autres et qu’il devra prendre un traitement a vie.
    désolé mais moi je ne veux pas d’un enfant qui souffirra toute sa vie ou bien perdre ma vie.
    donc moi je dis merci à l’IVG pour celle qui en on besoin.
    il y a déjà assez de misère dans ce monde pour qu’on en rajoute.

    cordialement .
    Aurore

  3. Heureusement que l’IMG (interruption médicale de grossesse) existe, mais on peut aussi avoir recours à l’IVG sans problèmes de santé et c’est pas non plus un problème !
    Bla bla bla culture de la mort, blessures profondes… Pourquoi est ce que les gens qui ne sont pas concernés se sentent obligés de donner leur opinion sur l’IVG ? Franchement on s’en fout de votre avis, et j’ai même envie de dire: si vous n’aimez pas l’avortement n’en dégoûtez pas les autres hein ! Si vous avez des problèmes d’ordres moraux par rapport à l’IVG j’ai une solution hyper simple: n’avortez pas ! Mais laissez les autres tranquilles.

    Venir parler d’écologie c’est absurde, enfin faudra m’expliquer quoi. Pour parler de la situation en Chine, si il y a un déséquilibre aussi grand ce n’est pas parce que l’avortement est autorisé mais à cause d’un problème de sexisme ancré et profond. Une femme n’a pas les même chances de travailler qu’un homme en Chine, c’est donc plus avantageux financièrement d’avoir un garçon. Donc il y a des avortements massifs concernant les fœtus féminins, voire même des féminicides sur les bébés à la naissance (là pour le coup c’est un problème grave). D’ailleurs c’est marrant parce que même si c’est un problème de sexisme, dirigé contre les femmes et les petites filles, vous arrivez quand même à plaindre « ces pauvres hommes qui ne trouveront pas de femme » non mais je rêve là !
    Bref si vous pouviez aller raconter vos conneries autre part que sur un site dédié à l’avortement ce serait sympa, merci mais non merci.

  4. Les avortements « sélectifs » devraient effectivement être interdit en Chine mais je pense que c’est aussi dû à cette loi sur la limitation du nombre d’enfant. Pour le reste, heureusement que l’avortement existe et donne le choix aux femmes. Concernant les questions d’écologie, je ne vois pas le rapport, surtout qu’on est 7 milliard sur cette planète, il est vrai que les avortements ne sont pas fat pour régler cette question mais à combien serait-on si tous les pays du monde interdisait les avortements ?
    C’est toujours chiant ces gens qui sont de moral religieuse ou non et qui veulent impose leurs opinion et contrôler ce qui se passe dans le corps des femmes.

  5. Oui, et puis on a bien vu ce qui se passait en France avant la loi Veil et ce qui continue à se passer dans tous les pays du monde où l’avortement est interdit : les femmes qui ne peuvent pas avorter avortent quand même. Clandestinement. En conséquence de quoi des milliers en meurent chaque année. Donc si vous êtes contre l’avortement, eh bien n’avortez pas et laissez celles qui le veulent le faire sans risquer la mort, justement. Au passage, l’embryon (et non le fœtus avant 12 semaines) est bel et bien une partie du corps de la femme, il n’est pas viable par lui-même. Obliger une femme à poursuivre une grossesse non-désirée est de plus d’une violence sans nom.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf − 3 =