Les adresses pour trouver un centre d'acortement

22 ans après

Automne 90 : j’ai 24 ans, cela fait un an que je suis célibataire après une rupture difficile, je m’amuse ! Et au boulot, un jour, je retrouve un copain de terminale, avec qui je suis déjà sortie une ou deux fois, comme ça… Bref, je me retrouve enceinte.
Pour moi la décision est claire : je ne peux pas garder cet enfant, je n’en parle même pas au père je ne peux rien construire avec lui.
En deux semaines, j’enchaîne les rdv : gynéco, planning familial pour être certaine de mon choix, clinique et un samedi matin (comme ça je ne manque pas le boulot), j’y vais, seule. Je passe la première, tout le personnel est adorable, le soir ma cousine vient me chercher et je passe la nuit chez elle. Voilà, je ne suis plus enceinte !
Trois mois après, j’ai rencontré celui avec qui je suis toujours, ça fait 22 ans. Nous avons trois enfants ensemble, nous les avons faits quand nous avons voulu. De temps en temps, je repense à celui qui aurait pu être mon premier mais je n’ai aucun regret. Par contre, j’ai toujours une grande gratitude pour tous ceux qui m’ont accompagné, médecins, infirmières, planning, et qui ont permis que cette épreuve, car c’en est une, se passe au mieux !
Cela devrait toujours être ainsi, il faut que les jeunes (ou moins jeunes femmes) puissent faire leur choix aussi sereinement que possible. Un enfant c’est merveilleux mais quand on le souhaite !

Alice

2 commentaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − 17 =